Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rugny village de l Yonne
  • Rugny village de l Yonne
  • : Découverte virtuelle de notre charmant petit village situé aux frontières de l'Yonne, l'Aube et la Côte d'Or. Rugny en images et en textes mais aussi ses environs proches. De l'Abbaye de Quincy au Château de Maulnes un grand bol d'air pure!
  • Contact

Recherche

6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 19:04
Le cinéaste qui séjourne régulièrement dans le Tonnerrois, travaille à l'écriture de son prochain film. - patricia piquet

Le cinéaste qui séjourne régulièrement dans le Tonnerrois, travaille à l'écriture de son prochain film. - patricia piquet

Le réalisateur de 36 ans, qui avait posé sa caméra à Tonnerre, Auxerre et dans le Morvan l’hiver dernier, est en pleine promotion de son nouveau film.

Que fera et où sera Guillaume Brac le 29 janvier, jour de sortie de son premier long-métrage Tonnerre, qu’il a tourné l’hiver dernier dans le Tonnerrois, à Auxerre et dans le Morvan?? « Je vais me rendre à la toute première séance à 9 heures de l’UGC Les Halles avec quelques amis. Puis, je serai peut-être l’invité d’un plateau télé. Je serai donc sûrement très stressé… », sourit le cinéaste qui a entamé la campagne de promotion de son premier long-métrage.

« La ville de Tonnerre est un personnage
à part entière »

Avec les acteurs principaux de Tonnerre, Bernard Menez et Vincent Macaigne, il enchaîne les interviews pour Les Cahiers des cinémas, Paris Match, France Inter ou Europe 1. « Tonnerre suscite un intérêt à son échelle, cela reste un premier film. Mais, il y a une vraie curiosité à son égard qui est nourrie par mon précédent moyen-métrage Un Monde sans femmes, mais aussi par son titre intrigant et l’affiche. »

Ces cinq derniers mois, de festivals internationaux en avant-premières, le réalisateur a déjà pu observer les premières réactions – « très positives » – des spectateurs. Un compliment le touche particulièrement : « J’entends souvent dire que la ville est un personnage à part entière. Je voulais restituer l’atmosphère étrange et inquiétante de Tonnerre, ne pas faire une carte postale. »

 

De l’Inde au Québec, de Bordeaux à La Réunion, ces projections ont été jalonnées de rencontres émouvantes. « Une femme est venue me parler après le film. Elle était très émue car Tonnerre l’a replongée dans un souvenir de jeunesse. Elle s’était rendue il y a 30 ans dans cette ville avec l’homme qu’elle aimait. » Guillaume Brac n’est pas près non plus d’oublier sa rencontre, le mois dernier à Marseille, avec Jacques Rozier, un de ses cinéastes fétiches, qui « a adoré » son film.

Son année 2014 sera vouée à l’écriture. « Je me suis remis au travail il y a deux mois. Mais l’histoire est trop embryonnaire pour en parler. Ce sera un film plus complexe et ambitieux sur le plan de la narration », dévoile tout juste le trentenaire qui espère tourner dès 2015

Partager cet article

Repost 0

commentaires