Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rugny village de l Yonne
  • Rugny village de l Yonne
  • : Découverte virtuelle de notre charmant petit village situé aux frontières de l'Yonne, l'Aube et la Côte d'Or. Rugny en images et en textes mais aussi ses environs proches. De l'Abbaye de Quincy au Château de Maulnes un grand bol d'air pure!
  • Contact

Recherche

8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 15:48

En commemoration du 8 juin 1944, nous vous proposons un article éditer sur le blog il y a quelques années à la même coccasion.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Rugny 1939-1945 pour ne pas oublier

   

Rugny 1939-1945 pour ne pas oublier

 

Rappel Chronologique à Rugny:

Les dates et les faits qui suivent ont été rapportés par Henri BATREAU et Marius COURTAUX.

____________

 

Le 1er Septembre 1939 apparaissent les affiches de la mobilistaion. Premier jour le 2.

Le Dimanche 3 Septembre, arrivée à Rugny de femmes, d'enfants et de vieillards du 20eme arrondissement de Paris. Nous apprenons par les rares possesseurs de postes TSF que l'Angleterre et la France viennent de déclarer la guerre à l'Allemagne.

Les 18 et 19 Juin 1940, arrivée des troupes allemandes.

Le 17 Juin  on retrouve FIDANTY Joseph, né en Pologne le 27/07/1899 et domicilié à Favresse (Marne) mort sur une voiture à Rugny.

Le 23 Juin, deux prisonniers de guerre français qui font partie d'un convoi remontant vers l'Allemagne, sont tués par leurs gardiens.Il s'agit de Gaby BENJAMIN-Arcachon-Gironde et de Emile ISAMBERT-Bobigny-Seine.

BRAUX Jacques, né le 30.08.1921 est tué le 31 mai 1944 dans la carrière de Marchou.

WORWERK Ida, né à Luxembourg (Grand duché) est tuée le 25 août 1944.

Enfin un soldat allemand, fuyant les poches de l'Atlantique, habillé en civil, est tué le 28 Mai 1945 à l'entrée du chemin de la Vau de Tonnerre. Son nom Heidmann RUDOLF.

 


 

Après cette triste énumération historique, venons-en à des choses plus légères.

Le vendredi 25 Août 1944, vers 16H, Henri BATREAU menait ses vaches aux champs vers les coinchotte, lorsqu'il aperçoit trois voitures descendant le chemin de Marchou. C'est curieux, les trois véhicules disparaissent dans la vallée, puis après avoir vraisemblablement remonté les Champs Germés, apparaissent sur la route de Trichey, pour s'arrêter près des Chemins Lorrains.

Vaguement inquiet, mais certainement très intrigué il s'approche. Des soldats! Grands et casqués: mais ce n'est pas le casque allemand. Et sur les véhicules, l'étoile blanche, comme un trait de lumière: Des Américains!

De plus en plus fort: les voitures portent également la fleur de lys, (ils doivent être originaires de la Louisiane) et la devise "Toujours prêts!" Ces soldats, qui ne sont pas nombreux, lui recommandent surtout de ne pas ébruiter leur venue. Quelques jours plus tard, de nouveaux véhicules, mais cette fois à Rugny même, dans le pré face à la Chaumeronde sont stationnés en attendant de nouveaux ordres.

Ces G.I ne resteront pas longtemps, suffisamment toutefois pour que ma mère s'essaye aux quelques mots d'anglais qu'elle a gardés en mémoire depuis l'autre guerre. Au moment de partir, il paraît même qu'un des leurs a disparu... Avec une parisienne, dans le poulailler de Blanche Rico!

Après tout notre brave Américain ne faisait que mettre en pratique la fière devise de son pays "Toujours prêts!"

 

à Rugny Mai 1995

Henri BATREAU - Marius COURTAUX

Partager cet article

Repost 0
Published by Administrateur
commenter cet article

commentaires